*

La série n'est pas diffusée présentement

Épisode : Ode à la beauté

Danse

Jan Martens

Explorez

Biographie

Jan Martens est un chorégraphe et danseur né en Belgique en 1984. Il étudie à l’académie de danse Fontys de Tilburg et obtient son diplôme de l’Artesis Conservatory for Dance d’Antwerp. À titre de danseur, il performe dans diverses compagnies de danse telles que Koen De Preter, United-C, Mor Shani and Ann Van den Broek.

C’est en 2009 qu’il produit ses premières chorégraphies, dont I can ride a horse whilst juggling so marry me. Rapidement, il récolte un succès tant populaire que critique et tourne surtout aux Pays-Bas et en Belgique. En 2011, il présente deux duos amoureux qui interrogent le cliché de la relation homme-femme, A small guide on how to treat your lifetime companion et Sweat baby sweat. Outre ses créations, il collabore aussi avec d’autres compagnies de danse.

Les œuvres de Jan Martens explorent la possibilité d’un équilibre et d’une symbiose entre narrativité et conceptualisme. Il tente non pas de créer un nouveau langage corporel, mais s’évertue plutôt à combiner différents idiomes et à les utiliser dans un contexte différent, pour en faire naître de nouvelles idées.

 

L'érotisme, c'est...

« C’est quelque chose d’excitant, qui m’excite. C’est une question difficile. La beauté des corps. Connecter avec les gens. Observer. Être un voyeur. Tout cela fait partie de l’érotisme, je crois. De regarder les autres et d’éprouver du plaisir à la corporéité des autres. »

 

Je crois que c’est la danse qui m’a choisi. Mais j’y suis allé à fond.

Oeuvres

Voici une sélection des œuvres de l’artiste. Cliquez sur une image pour la voir en mode plein écran.

Il y a toujours un sentiment de nudité dans mon travail, de nudité physique, mais aussi de dépouillement et de minimalisme. Littéralement, les vêtements que portent les danseurs sont ceux qu’ils portaient en venant à la répétition. Et le fait que ce soit les leurs plutôt qu’un costume, ça fait en sorte qu’on peut s’identifier à eux et communiquer avec eux.

Quelle œuvre d’art appréciez-vous le plus ?

 Une bonne pièce de théâtre ou une performance de danse qui élargirait ma perception ou mes horizons esthétiques.

Quel est votre artiste préféré ?

 J’aime beaucoup les films de François Ozon.

Si vous n’étiez pas artiste, vous seriez...

 Un sportif, un gérant, un curateur ou un ermite.

Qu’est-ce que vous détestez par-dessus tout ?

Le fait que, de nos jours, tout le monde a une opinion sur tout et possède les outils pour la partager. Toutes ces opinions sur la politique, le changement climatique, les migrations, les spectacles, les comportements…

Avec qui aimeriez-vous prendre un verre ?

Serena Williams

De nos jours, nous sommes tellement submergés par des images et par tant d’information qui viennent à nous que le théâtre est un lieu où je peux faire le focus et en apprendre plus sur moi en regardant les autres. Au théâtre, il y a ce genre de voyeurisme qui se passe et avec lequel on joue. Cela comble un besoin auprès des spectateurs.

Lieu de tournage

Berchem / Belgique

Rencontre avec l'artiste le 27 février

La beauté est très importante. Des fois, on dit que l’art devrait être plus que la seule beauté, mais je crois que la beauté est une chose très importante, qui nous garde vivant.

Inspirations

  • Quel artiste vous a le plus influencé et pourquoi ?

    Jan Fabre, parce qu’il y a longtemps, son travail m’a mis en contact avec les arts de la scène contemporains.
    Anne Teresa De Keersmaeker, parce qu’elle a rendu l’abstraction si concrète et sincère.

     

Voir d'autres carnets d'artistes

UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE À EXPLORER DU BOUT DES DOIGTS