*

La série n'est pas diffusée présentement

Épisode : Éros et Thanatos

Photographie

Ramona Zordini

Explorez

Biographie

Ramona est une photographe née en 1983, qui vit et travaille à Gussago, en Italie. Intéressée par l’art dès son plus jeune âge, elle étudie ensuite les arts visuels et les arts graphiques et obtient, en 2009, un diplôme en photographie de la LABA Libera Accademia Belle Arti de Brescia.

En 2012, elle entreprend Changing time (I, II et III), une collection qui puise aux thèmes de la transformation et de la régénération, et qui décline, à travers ses trois séries, des corps nus immergés dans l’eau qui se tiennent à la frontière de la sensualité et de l’angoissante submersion.

Dans une variation textile de ses séries, Ramona Zordini habille d’une troisième dimension les œuvres de Changing time, usant d’un procédé de couture qui fait ressortir du cadre certaines parties des images. Tout récemment, elle vient d’entreprendre une série d’autoportraits, Habituation and Drawing.

Les œuvres de Ramona Zordini ont été publiées dans d’importants magazines, dont Zoom. L’artiste a aussi participé à diverses expositions en Italie et à l’étranger, dont la Biennale des jeunes créateurs d’Europe et de la Méditerranée. Ses œuvres font partie de certaines collections permanentes. Elle enseigne actuellement la photographie.

L'érotisme, c'est...

« L’érotisme, dans ma photographie, est quelque chose qui s’affirme inconsciemment. C’est-à-dire que je pars d’un concept vraiment très profond de ce que peut être l’âme humaine, de tout ce qu’elle peut désirer, ou ce envers quoi elle peut avoir des sentiments, même négatifs plutôt que positifs. L’érotisme naît justement en évoluant avec le concept que je souhaite exprimer. »

 

Le corps est au cœur de mon travail parce qu’il reflète l’humanité, parce qu’il offre de la plasticité… Parce que c’est le contenant de toutes les pulsions. Et donc, le corps, parce que c’est le sujet.

Oeuvres

Voici une sélection des œuvres de l’artiste. Cliquez sur une image pour la voir en mode plein écran.

Pendant mon enfance, j’ai vécu une expérience… J’avais des proches très malades et j’ai côtoyé de près la maladie. C’est pourquoi j’ai beaucoup réfléchi aux notions de mortalité et d’immortalité.

Quelle œuvre d’art appréciez-vous le plus ?

Cette semaine, j’aime The Dreamer, de Choi Xooang.

Quel est votre artiste préféré ?

Je n’ai pas d’artistes préférés, seulement des oeuvres préférées.

Si vous n’étiez pas artiste, vous seriez...

Une coquille vide! Je suis incapable d’être quoi que ce soit d’autre.

Qu’est-ce que vous détestez par-dessus tout ?

Je n’ai jamais pu détester que moi-même.

Avec qui aimeriez-vous prendre un verre ?

Avec quelqu’un qui possède une grande âme, peu importe qui il est.

Je tends à ne pas donner d’ordres aux modèles. Je donne des instructions, mais toujours libres, pour faire en sorte que les modèles puissent également s’exprimer. Car ce qui m’intéresse, c’est de les voir s’exprimer… Et de capter ce moment. Je ne souhaite pas leur imposer ma propre vision des choses.

Lieu de tournage

Gussago / Italie

Rencontre avec l'artiste le 27 novembre

Je recherche quelque chose. Je cherche une sensation qui m’est familière, mais que je ne reconnais pas. Je cherche quelque chose qui me saisisse, qui me surprenne. Mais je n’arrive pas avec un plan prédéterminé. J’arrive avec une question et je cherche une réponse.

Inspirations

  • Quel artiste vous a le plus influencée et pourquoi ?

    Il y en a plusieurs: Max Ernst et Klimt, de Marina Abramovic à Kentridge. Chaque période a son influence.

     

Voir d'autres carnets d'artistes

UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE À EXPLORER DU BOUT DES DOIGTS