La série n'est pas diffusée présentement

Épisode : Jeux jouissifs

Bande dessinée

Aurélia Aurita

Explorez

Biographie

Aurélia Aurita, de son vrai nom Hakchenda Khun, est née en 1980 en région parisienne. Auteure de bande dessinée, elle écrit sous un pseudonyme qui désigne une variété de méduses. Parallèlement à des études en pharmacie, elle débute une carrière de bédéiste, publiant ses premières courtes histoires entre autres dans Fluide glacial. Son premier album, Angora, la fait remarquer de la critique.

En 2004, elle est invitée à participer à un album collectif dédié au Japon, pays où elle s’établit quelques années. C’est là qu’elle écrit les deux tomes de Fraise et Chocolat (2006 et 2007), un récit intime racontant les premiers instants de la rencontre amoureuse et charnelle d'Aurélia Aurita avec son amant, Frédéric Boilet. Caractérisés par l’élégance de son trait et une impudeur rafraîchissante, les deux tomes de Fraise et Chocolat font un tabac.

Le tourbillon médiatique qui entoure la publication de Fraise et Chocolat nourrit ensuite l’écriture de Buzz-moi. Aurélia Aurita a aussi publié Je ne verrai pas Okinawa,Vivi des Vosges et, récemment, LAP ! Un roman d’apprentissage.

L'érotisme, c'est...

« J’aime bien la sensualité au sens large, les sens… Manger un bon repas, écouter une belle musique, sentir des parfums envoûtants. C’est aussi des situations, c’est l’aventure. L’érotisme, ça peut être aussi l’imprévu. Je pense qu’on peut trouver l’érotisme partout. L’érotisme, ça doit célébrer le plaisir des sens, celui d’être en vie pendant qu’on y est. »

 

La vie est la meilleure des scénaristes.

Oeuvres

Voici une sélection des œuvres de l’artiste. Cliquez sur une image pour la voir en mode plein écran.

Une femme, ce n’est pas seulement un corps que l’on regarde. C’est un être humain à part entière, qui pense, qui réfléchit et qui a des désirs. Et ça, dans cette société où les femmes sont presque dépossédées de leurs désirs, c’est important de le montrer.

Quelle œuvre d’art appréciez-vous le plus ?

C'est difficile de répondre à cette question… J'aime trop de choses différentes, et la notion d'œuvre d'art peut être étendue à plein de domaines. Mais la dernière exposition qui m'ait marquée, c'est celle de Henry Darger au Musée d'art moderne de la ville de Paris. J'ai découvert l'art brut avec la magnifique collection du musée de Lausanne.

Quel est votre artiste préféré ?

Je n'en ai pas, pour les mêmes raisons. Mais je peux citer en vrac : Reiser, Gotlib, Colette, Duras, Mozart, Beethoven, Frank Black, Billy Wilder, Stanley Kubrick…

Si vous n’étiez pas artiste, vous seriez...

Enseignante ou thérapeute manuelle. J'aime bien l'idée de partager un savoir et les thérapies manuelles sont un bon moyen de se recentrer sur ses sensations, qu'on a tendance à oublier au profit de l'intellect.

 

Qu’est-ce que vous détestez par-dessus tout ?

Détester est un bien grand mot, mais je suis assez irritée par les gens qui aiment une œuvre uniquement par conformisme et non selon leurs goûts réels. Dans le domaine du vin, ce sont ceux pour qui l'étiquette est plus importante que le contenu.

Avec qui aimeriez-vous prendre un verre ?

Pour filer la métaphore vinicole, avec toute personne qui apprécie les bonnes choses de la vie.

 

J’aimerais qu’il y ait un peu plus de légèreté vis-à-vis de l’érotisme et de la sexualité. Ce que je n’aime pas, c’est l’instrumentalisation du sexe. Je n’aime pas quand le sexe sert à vendre des voitures.

Lieu de tournage

Paris / France

Rencontre avec l'artiste le 25 février

Tout auteur a une vision du monde à défendre. Et Fraise et Chocolat a aussi une vision du monde dedans : la mienne. Ça concerne des rapports humains et amoureux plus égalitaires, où la femme est consciente de ses désirs et n’hésite pas à en parler à son partenaire. C’est plutôt de l’érotisme joyeux, comme si le sexe était remis dans son contexte naturel, celui d’une relation.

Inspirations

  • Quel artiste vous a le plus influencée et pourquoi ?

    Je lis énormément, et ce depuis mon plus jeune âge. Des bandes dessinées (mangas, BD franco-belges et romans graphiques américains), mais également des romans, plutôt autobiographiques. J'ai été très marquée par L'amant de Marguerite Duras. Je l'ai lu à seize ans, l'âge de l'héroïne. Puis je me suis intéressée à d'autres domaines artistiques comme la musique et le cinéma. Je pense que le fait de pratiquer la musique (je me suis essayée à plein d'instruments) m'aide pour la BD, notamment pour le rythme de narration. En ce moment, je m'intéresse au cinéma pour les cadrages et la lumière. Je voudrais aussi essayer la danse, pour mieux sentir les postures de mes personnages. J'aime faire feu de tout bois !

Voir d'autres carnets d'artistes

UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE À EXPLORER DU BOUT DES DOIGTS