La série n'est pas diffusée présentement

Épisode : Désirs secrets

Photographie

Carlo Mollino

Explorez

Biographie

Né en 1905, Carlo Mollino est un architecte et un designer italien, mais aussi un touche-à-tout de génie qui a tour à tour été pilote, acrobate, skieur émérite, dessinateur de voiture de course, écrivain et photographe. Artiste dans l’âme et indépendant de fortune, celui qui se concevait comme un ingénieur a passé sa vie à échafauder de nombreux projets.

S’il pratique la photographie dès les années 1930, sa série de plus de 1 200 polaroïds érotiques, prise entre 1960 et 1073, n’est découverte que dans les années 1980. Gardé secret durant toute sa vie, ce vaste projet de portraits de femmes joue sur une vision de la mythologie égyptienne, qui voulait que le pharaon soit aidé, dans sa vie éternelle, par une armée de femmes. Dans le même ordre d’idée, la Casa Mollino de Turin, imposante demeure qu’il dessine et décore complètement, mais qu’il n’habitera jamais, se veut être une crypte destinée à sa vie dans l’au-delà.

Dans l’œuvre photographique inédite qu’il ne signera jamais, Carlo Mollino multiplie les portraits érotiques de femmes pour en constituer une armée symbolique. Motivé par le désir de comprendre la beauté de la nature, dans ses photos, mais aussi dans son architecture et son design, le corps féminin devient un idéal référentiel pour l’artiste. Ces corps, qu’il dévêt ou pare de vêtements et d’accessoires choisis par lui, sont autant de figures symbolisant la partie féminine de lui-même.

Carlo Mollino meurt à Turin en 1973. La première exposition publique de ses polaroïds a lieu en 1985 et est instiguée par Fulvio Ferrari, curateur du Museo Casa Mollino, spécialiste de Carlo Mollino et auteur de livres à son sujet.

 

L'érotisme, c'est...

Je suis convaincu que la meilleure explication du travail de quelqu’un est sa silencieuse exposition.

Oeuvres

Voici une sélection des œuvres de l’artiste. Cliquez sur une image pour la voir en mode plein écran.

Tout est permis tant que c’est fantastique.

Les polaroïds de Mollino, c’est un grand projet secret qu’il a fait durant sa vie, dans lequel il a étudié le corps féminin, qui est la plus belle structure que nous avons sur la Terre. Comme architecte, c’est quelque chose qu’il a tenté d’apprendre au mieux, pour dessiner ses chaises, ses meubles, tout ce qu’il a fait. C’est toujours quelque chose qui s’inspire de la beauté du corps féminin.

Fulvio Ferrari sur l’œuvre de Carlo Mollino

Lieu de tournage

Turin / Italie

Rencontre avec Fulvio Ferrari, le 26 novembre à la Casa Mollino.

Sa collection de photos est une fantaisie de lui en tant de femme, de lui au féminin. C’est pour ça qu’elles sont aussi séduisantes, aussi riches. Ces photos sont une réflexion de lui-même.

Fulvio Ferrari sur l’œuvre de Carlo Mollino

Inspirations

  • Quelles sont les influences de l'artiste?

    Les lois qui font du corps de la femme un idéal de beauté sont les lois qui intéressent Carlo Mollino dans son travail.

    Fulvio Ferrari sur l’œuvre de Carlo Mollino

Voir d'autres carnets d'artistes

UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE À EXPLORER DU BOUT DES DOIGTS