La série n'est pas diffusée présentement

Épisode : Éros au futur

Peinture

Hajime Sorayama

Explorez

Biographie

Né au Japon en 1947, Hajime Sorayama est un illustrateur et un peintre de renommée internationale, d’abord reconnu pour ses pin-ups hyperréalistes alliant érotisme, robotique et fétichisme. Après des études en art à la Chuo Art School de Tokyo, il travaille un temps en publicité, puis devient illustrateur indépendant en 1972.

Il dessine son premier robot en 1978, figure fondatrice de la longue lignée des Gynoïdes, ces femmes robots sexy et futuristes qui marqueront ensuite l’ensemble de son œuvre et contribueront à sa réputation. Utilisant le crayon, la brosse, la peinture acrylique et l’aérographe, Hajime Sorayama crée des portraits de femmes aussi imaginatifs qu’érotiquement chargés. Ses œuvres, d’une grande précision, révèlent une maîtrise technique impressionnante, entre autres en regard des jeux de lumière.

En parallèle, l’artiste a aussi créé des figurines de latex et des poupées gonflables, et collaboré avec Penthouse et Playboy, mais aussi avec Disney, Star Wars, Coca Cola, Levis et SONY, pour lequel il a créé AIBO, le célèbre chien-robot.

L'érotisme, c'est...

« J’utilise le filtre de l’érotisme parce que c’est quelque chose que tout le monde comprend. C’est un langage universel. Et ça me permet de faire passer un message, ce que je ressens sur l’état du monde. Par exemple, que la religion est dépassée maintenant et qu’on pourrait essayer de faire sans. On pourrait essayer d’être un peu plus gentil les uns avec les autres. C’est un message de paix. Le vieux message de faire l’amour et pas la guerre. »

Je suis un guerrier de l’illustration. Il y a plusieurs filles dans ma tête qui me disent : Dessine-moi, dessine-moi ! Dépêche-toi !

Oeuvres

Voici une sélection des œuvres de l’artiste. Cliquez sur une image pour la voir en mode plein écran.

L’Éros – la force de s’alimenter et de se reproduire –, c’est la base. Je ne peux satisfaire le premier à travers mon travail, mais je peux alimenter le second. La plupart des gens réagissent à mon travail. C’est un monde large et peu profond : il est facile d’y entrer !

Quelle œuvre d’art appréciez-vous le plus ?

Toujours ma prochaine œuvre.

Quel est votre artiste préféré ?

Léonard de Vinci

Si vous n’étiez pas artiste, vous seriez...

Si je n’étais pas un artiste, j’aimerais devenir le président des États-Unis ou celui de la Russie !@#$%!

Qu’est-ce que vous détestez par-dessus tout ?

Je déteste les choses douloureuses. Je ne veux jamais m’entraîner avec vigueur, faire du travail physique difficile ou de gros efforts…

Avec qui aimeriez-vous prendre un verre ?

J’aimerais prendre un verre avec Napoléon ou Léonard de Vinci. En fait, à dire vrai, ce serait avec le Marquis de Sade…

Le futur de maintenant, ce n’est plus le futur d’avant. Maintenant, la technologie est trop propre, trop froide. Ce n’est pas sexy du tout. Moi, je fais du rétro-futurisme, c’est-à-dire que je représente le futur comme il était vu avant.

Lieu de tournage

Tokyo / Japon

Rencontre avec l'artiste le 30 mars

L'idée sous-jacente est toujours de rendre le corps de la femme le plus sexy possible. Dans cette optique, je recherche ce qui permet de renforcer cette impression. Au lieu de la laisser complètement nue, il faut rajouter des trucs qui vont renforcer l’imaginaire sexy, par exemple du métal, des cordes...

Inspirations

  • Quel artiste vous a le plus influencé et pourquoi ?

    Walt Disney et George Lucas. Ils sont mes gourous, alors c’est bien naturel d’avoir été influencé par eux.

Voir d'autres carnets d'artistes

UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE À EXPLORER DU BOUT DES DOIGTS