*

La série n'est pas diffusée présentement

Épisode : Désirs secrets

Joaillerie

Jean-Pierre de Saedeleer

Explorez

Biographie

Jean-Pierre de Saedeleer est un maître joaillier belge né en 1946. Début vingtaine, il s’inscrit à l’Institut Saint-Luc de Bruxelles, où il poursuit des études en arts appliqués et s’intéresse au nu. Il suit ensuite des cours d’orfèvrerie pour parfaire sa formation.

Dès 1968, Jean-Pierre de Saedeleer crée ses premiers bijoux et se découvre alors un vif intérêt pour la joaillerie ainsi que pour les matériaux nobles comme l’or, l’argent, et la perle qui, pour lui, rend le mieux la sensualité et l’érotisme. En 1978, il participe au concours Diamant 85 et obtient alors deux prix.

Ses créations intemporelles, qui allient élégance et suggestivité, sont d’abord façonnées à la cire perdue, une technique qui, en chauffant légèrement la cire, permet d’en tirer à peu près toutes les formes voulues, même les plus sensuelles.

Dans sa carrière, Jean-Pierre de Saedeleer a utilisé plus de 500 kilogrammes d’or et a produit des milliers de bijoux. Il est aussi collectionneur d’œuvres d’art.

 

L'érotisme, c'est...

« L’érotisme, c’est quelque chose de très subtil, parce que l’érotisme commence là où l’on ne s’y attend pas. »

J’adore les perles. Pour moi, la perle est déjà un matériau érotique. Pour obtenir une perle, il faut d’abord en faire la greffe. Il y a dans une huître ce que l’on appelle l’épithélium. Alors il faut l’ouvrir, mettre la perle dedans et refermer. Et d’année en année, la perle va grossir, va grandir. Je crois que l’on peut dire que c’est son côté érotique...

Oeuvres

Voici une sélection des œuvres de l’artiste. Cliquez sur une image pour la voir en mode plein écran.

C’est assez paradoxal, mais je ne dessine quasi jamais mes bijoux. C’est purement l’imagination, car je trouve que, dès le moment où vous faites un dessin, vous allez déjà être arrêté par le fait de vouloir imiter le dessin. Donc, on y va, on fonce et on travaille.

Quelle œuvre d’art appréciez-vous le plus ?

Les gravures en général, spécialement celles de Delvaux.

Quel est votre artiste préféré ?

Le peintre Corneille

Si vous n’étiez pas artiste, vous seriez...

Je serais architecte.

Qu’est-ce que vous détestez par-dessus tout ?

Le mensonge

Avec qui aimeriez-vous prendre un verre ?

Avec le graveur Pierre Alechinsky

La notion d’érotisme est parfois assez relative. Vous pouvez, dans un bijou, avoir une vision des choses et votre client, dans le même bijou, en aura une autre. Chacun y voit un peu ce qu’il veut.

Lieu de tournage

Wavre / Belgique

Rencontre avec l'artiste le 27 février

Inspirations

  • Quel artiste vous a le plus influencé et pourquoi ?

    Le grand artiste joaillier de Paris, Jean Vendome. De par la qualité de ses œuvres et son talent, c’est qui m’a mis sur les voies de la joaillerie.

Voir d'autres carnets d'artistes

UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE À EXPLORER DU BOUT DES DOIGTS