*

La série n'est pas diffusée présentement

Épisode : Jeux jouissifs

Design

Pascale Risbourg

Explorez

Biographie

Diplômée d’une prestigieuse école de mode parisienne, Pascale Risbourg est une designer dont les créations ont en commun humour, éclectisme et volonté de détournement. À titre de consultante en design, elle prête entre autres son talent à diverses grandes marques comme Moët & Chandon et Jean-Paul Hevin, maître chocolatier avec lequel elle collabore pour la création de « Sein-chocolat ».

En 2005, en compagnie de Christian Giraudo, elle fonde K-lou design, un laboratoire d’idées et de création spécialisé dans les accessoires et la décoration, où elle tient le rôle de directrice artistique. Après avoir conçu, entre autres choses, un sac qui se transforme en robe du soir, des tongs-bijoux et des bracelets bavards de la collection « Je vœux », elle s’intéresse ensuite à la célèbre toile de Jouy, dont elle conçoit une version érotique qui se décline en papier peint, coussin, tissu, literie et vaisselle.

Intéressée par l’inattendu, Pascale Risbourg détourne les scènes de chasse et de pêche traditionnelles du XVIIIe siècle pour présenter des tableaux coquins au style d’époque. À y regarder de plus près, en effet, les trois scènes dévoilent leur caractère libertin. La designer est aussi à l’origine de coussin Tonight, I want…, lequel affiche la nature des désirs de son propriétaire au moyen de rubans de couleurs interchangeables sur lesquels sont imprimés différents messages.

Sans barrières de style ou d’objet, Pascale Risbourg demeure néanmoins très attachée à l’exigence et à la qualité de ses productions.

 

L'érotisme, c'est...

« C’est tout sauf l’ennui! C’est la fantaisie. Enfin, c’est la vie, dans tous les sens du terme! C’est peut-être le sixième sens. »

Il y a tellement de choses qui arrivent tous les jours qu’aujourd’hui, de susciter de l’émotion, surtout par le sourire, c’est ça de gagné.

Oeuvres

Voici une sélection des œuvres de l’artiste. Cliquez sur une image pour la voir en mode plein écran.

C’est une manière de bousculer les codes et de détourner les choses qui est amusante dans la création. Ça permet après de susciter des réactions et des émotions. Au niveau des scènes érotiques, je trouve que c’était assez excitant d’aller proposer, d’aller susciter des réactions à travers ce dessin-là, et de le revisiter. Mais il y a plusieurs degrés de lecture…

Quelle œuvre d’art appréciez-vous le plus ?

L'homme

Quel est votre artiste préféré ?

Celui que je vais découvrir la semaine prochaine, puis la semaine suivante...

Si vous n’étiez pas artiste, vous seriez...

Je ne serais pas moi-même.

Qu’est-ce que vous détestez par-dessus tout ?

Le manque d’autodérision

Avec qui aimeriez-vous prendre un verre ?

Avec l’artiste que je vais découvrir la semaine prochaine!

Moi, je travaille plutôt sur des tendances. Je recherche ce qui fonctionne, ce qui va marcher. Je ne suis pas une artiste. J’avais envie que ce soit le bon moment pour donner naissance à mon projet. Entre le fait que le papier peint revienne sur le devant de la scène ainsi que tout ce qui était érotique chic, un peu glamour, de l’unisson des deux, donc, est né le papier peint toile de Jouy érotique.

Lieu de tournage

Bruxelles / Belgique

Rencontre avec l'artiste le 1er mai

Je n’ai pas utilisé la technique de la toile de Jouy. Moi, j’ai voulu le faire de manière plus moderne, en utilisant plutôt des aquarelles – la toile de Jouy, ce n’est pas aquarellé  –  et grossir les scènes pour leur donner plus de modernité. Si on regarde bien, il y a un côté délavé, comme s’il existait depuis longtemps et qu’on l’avait récupéré d’un mur d’une maison ancienne ou d’une chambre de grand-mère.

Inspirations

  • Quel artiste vous a le plus influencée et pourquoi ?

    Dieu, pour sa création en sept jours!

Voir d'autres carnets d'artistes

UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE À EXPLORER DU BOUT DES DOIGTS