*

La série n'est pas diffusée présentement

Épisode : Jeux jouissifs

Peinture

Ryoko Kimura

Explorez

Biographie

Ryoko Kimura est une artiste peintre japonaise née en 1971, à Kyoto. Elle étudie la peinture à l’huile à la Tokyo National University of Fine Arts and Music avant d’obtenir une maîtrise en peinture murale à la même université. Elle a déjà fait plusieurs verrières à la manière occidentale. Elle dessine aussi des bijoux et décore la porcelaine.

Parce qu’elle souhaite donner au désir féminin la possibilité de s’exprimer, l’artiste décline dans ses œuvres l’érotisme des corps masculins, qu’elle met en scène en s’inspirant de l’art traditionnel japonais, dont elle utilise aussi les techniques et les pigments.

Que ce soit avec ses séries Born to be WILD!, Admiration of Handsome Men ou Dantai Mori, où elle reprend en les inversant les codes du Nyotai Mori – un repas servi sur le corps d’une femme –, ses œuvres aux finis satinés donnent à voir son idéal de beauté et l’objet de son désir, un jeune homme japonais aux frontières de l’androgynéité.

Ryoko Kimura a participé à de nombreuses expositions au Japon, en Corée, en France, en Allemagne et aux États-Unis. Ses œuvres font aussi partie de la collection publique du Spencer Museum of Art, au Kansas.

L'érotisme, c'est...

« Je crois que l'érotisme est l'expression humaine la plus franche. Qu'il s'agisse d'hommes ou de femmes, je trouve que c'est l'aspect humain le plus honnêtement exprimé. »

 

Il y a des artistes qui peignent des hommes, mais ce sont surtout des hommes. À l'étranger, si l’on ne me connaît pas, il arrive souvent, en voyant mes œuvres, qu'on me croît un homme homosexuel.

 

Oeuvres

Voici une sélection des œuvres de l’artiste. Cliquez sur une image pour la voir en mode plein écran.

Je choisis pour thèmes les joies de la vie, les joies d'être une femme. Ça rejoint aussi l'érotisme. C'est ce qui est le plus près de la réalité.

 

Je suis une personne qui vit dans le présent et qui utilise des thèmes du présent. Je me crois donc une artiste contemporaine. Mais les beaux-arts japonais m'ont beaucoup nourrie. Je crois que les arts classiques ne devraient pas être répétés infiniment, mais plutôt réinventés au gré de leur évolution. Il m'arrive de me demander ce que je fais à utiliser des techniques anciennes dans cette ère du numérique.

Lieu de tournage

Tokyo / Japon

Rencontre avec l'artiste le 29 mars

En moi, il y a autant la jeune fille et la femme d'âge moyen que je suis aujourd'hui. Je me dis que c'est probablement ça, une femme, peu importe l'âge, on flotte entre le rêve et la réalité.

 

Voir d'autres carnets d'artistes

UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE À EXPLORER DU BOUT DES DOIGTS