*

La série n'est pas diffusée présentement

Épisode : Éros au futur

Danse

Stéphane Gladyszewski

Explorez

Biographie

Stéphane Gladyszewski est un artiste du corps, de l'image et de la lumière établi à Montréal. Il étudie et travaille en photographie avant de se former en beaux-arts à l’Université du Québec à Montréal et à l’université Concordia. Rapidement, son orientation multidisciplinaire s'affirme.

Attiré par le mouvement, c'est par le contact-improvisation qu’il s’initie à la danse. En 2003, il se joint à la compagnie Daniel Léveillé Danse à titre de danseur-interprète, de même qu’il conçoit des objets scéniques pour différents autres chorégraphes. En 2005, avec la pièce Aura, il consolide l'élaboration de son propre langage surréaliste en conjuguant matière, corps et rêve incantatoire.

En 2008, Stéphane Gladyszewski invente un système de projection « vidéo thermique » qui offre de nouvelles stratégies de diffusion de l'image vidéo. Il le met à contribution dans Corps noir, projet où l’artiste produit un autoportrait éclaté, fondé sur les constructions fantasmatiques de la psyché. En 2011, toujours à l’aide de son projecteur, il chorégraphie cette fois le duo Chaleur humaine, une performance qui éveille les sens et interroge les limites de la perception sensorielle en ajoutant une couche de réalité, celle de l’image des corps thermiques se superposant aux corps des danseurs. Tête à tête suit en 2012 et Phos en 2014.

Dans son studio-laboratoire, Stéphane Gladyszewski multiplie les expérimentations « technorganiques » à travers lesquelles il tente de rejoindre la part cachée d'une corporéité multiforme. Son travail, au croisement de la performance, des arts visuels et des arts numériques, cherche à explorer les limites de la perception.

 

L'érotisme, c'est...

« L’érotisme, c’est comme aller au cœur de la rencontre de deux personnes. C’est autant les corps que les esprits qui se rencontrent. Mais je pense aussi que ça passe par la peau, l’appel de la peau. Par une douceur onctueuse… Il y a quelque chose de ça dans l’érotisme. »

 

Chaleur humaine, c’est une façon de faire rêver les gens. On est face à une illusion, une chose intangible. Je trouve intéressant que les gens se perdent un peu dans ce brouillard, qu’ils soient confrontés à l’éveil de leurs sens, à leurs fantasmes, à leurs désirs.

 

Oeuvres

Voici une sélection des œuvres de l’artiste. Cliquez sur une image pour la voir en mode plein écran.

Si j’utilise un outil technologique, je veux pouvoir oublier la technique, que cette technologie-là soit au service de la matière, de l’organique, pour pouvoir magnifier encore plus l’expérience, pour dépasser ce qui est concret, visible devant moi et l’amener encore plus loin.

Quelle œuvre d’art appréciez-vous le plus ?

Les oeuvres d'art éphémères. Ça me remet à ma place dans le temps.

Quel est votre artiste préféré ?

Je n'ai pas un artiste préféré, mais plutôt des intérêts du moment.

Les quelques noms qui me viennent en tête ce matin : Alejandro Jodorowsky, Stephen and Timothy Quay, Henry Miller, Jiro Ono (chef cuisinier) et Ross Lovegrove (designer), pour son processus de création.

Si vous n’étiez pas artiste, vous seriez...

 Horticulteur… Ou tout simplement, un arbre. 

Qu’est-ce que vous détestez par-dessus tout ?

Me mentir à moi-même.

Avec qui aimeriez-vous prendre un verre ?

Mon ami Alexandre Thibodeau. On se voit pas assez souvent et j'imagine qu'il va lire cette page...

Pour moi, l’érotisme d’une performance, c’est d’arriver à une fusion de tous les éléments, autant de la matière, des corps, de la lumière, et qu’il y ait une synthèse qui se crée. Là, l’érotisme peut apparaître…

Lieu de tournage

Montréal / Québec

Rencontre avec l'artiste le 19 février

La présence d’une personne dans toute sa fragilité, dans toute sa vulnérabilité, pour moi, c’est ça que je trouve beau, que je trouve magnifique. Si j’ai à ajouter quelque chose là-dessus, c’est fragile. Il faut savoir doser.

Inspirations

  • Quel artiste vous a le plus influencé et pourquoi ?

    Les danseurs de la communauté du contact-improvisation à travers la planète;
    Peter James, Louis Guillemette, mon père et pleins d'autres professeurs qui ont croisé mon parcours, principalement pour leur franchise, leur honnêteté et leur grande sensibilité.

Voir d'autres carnets d'artistes

UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE À EXPLORER DU BOUT DES DOIGTS