La série n'est pas diffusée présentement

Épisode : Désirs secrets

Photographie

Thomas Rusch

Explorez

Biographie

Thomas Rusch est un photographe allemand né à Fribourg-en-Brisgau, en 1962. Dès l’âge de 16 ans, il s’intéresse à la photographie de nus. Dans la vingtaine, il déménage à Hambourg et se fait rapidement reconnaître par la critique avec sa série Paradise Lost, laquelle joue avec un symbolisme religieux qui puise à son éducation catholique.

Alternant la photographie de mode pour de prestigieux magazines et les projets artistiques, l’œuvre de Thomas Rusch témoigne d’un intérêt marqué pour l’érotisme – l’un des seuls espaces de liberté – le fétichisme et l’illusion. En 1999, l’artiste déménage à Paris et se penche alors sur la commercialisation du sexe, comme l’évoquent ses séries Fashion Victim (2003) et Spacebabes (2005). En contraste avec les pratiques commerciales, la démarche de l’artiste vise entre autres à interroger les tabous et à déconstruire la beauté, comme en fait foi Behind, son exposition solo tenue en 2011.

De retour en Allemagne, le travail du photographe prend une tangente différente et s’approche au plus près du corps, que ce soit dans sa série Hortus Florum (2011-2015), qui joue sur le trompe-l’œil, ou dans À fleur de peau (2014).

Thomas Rusch a exposé dans de nombreuses galeries à Berlin, Paris, New York, Shanghai, Hambourg, Munich, Helsinki et Moscou. Il a aussi fait paraître plus d’une dizaine de livres et ses œuvres font partie de collections muséales, dont la Bert Hartkamp Collection d’Amsterdam, la F.C. Gundlach Collection de Hambourg et le Foto Museum d’Helsinki.

 

L'érotisme, c'est...

« L’érotisme, pour moi, c’est la tension, le crépitement, l’attirance entre les personnes. La curiosité aussi. »

 

Depuis que je fais des photos, je m’intéresse à la photographie érotique. Mon travail n’est pas seulement explicite, mais ça arrive régulièrement. Je pense que la sexualité est une forme de communication, un langage entre les humains. Il faut apprendre cette langue.

Oeuvres

Voici une sélection des œuvres de l’artiste. Cliquez sur une image pour la voir en mode plein écran.

L’érotisme est un terme tout aussi indéfinissable que la pornographie. Ce sont des concepts qui sont flous d’une certaine manière, qui sont définis différemment selon la culture, qui sont aussi définis tout à fait différemment d’une personne à l’autre.

Quelle œuvre d’art appréciez-vous le plus ?

Le sexe et l’amour

Quel est votre artiste préféré ?

L'univers

Si vous n’étiez pas artiste, vous seriez...

Un artisan

Qu’est-ce que vous détestez par-dessus tout ?

Détester

Avec qui aimeriez-vous prendre un verre ?

Dieu

Je ne trouve pas qu’il y ait trop de sexualité. Je trouve qu’il y en a trop peu. Ce que nous voyons n’est pas la sexualité. C’est du commerce, c’est du business. Ça n’a rien à voir du tout avec la sexualité. C’est plutôt une sorte de fastfood, de junk et ça ne signifie rien, je trouve.

 

Lieu de tournage

Paris / France

Rencontre avec l'artiste le 24 février

Je travaille avec des trompe-l’œil, avec des illusions. Je raconte autre chose que ce qu’un voit du premier coup sur l’image.

Inspirations

  • Quel artiste vous a le plus influencé et pourquoi ?

    Georges Bataille pour le plaisir dans la faute;
    Kurt Schwitters pour le plaisir sérieux dans l’absurde;
    Luis Buñuel et Salvador Dali pour Un chien andalou;
    John Lennon pour Imagine.

Voir d'autres carnets d'artistes

UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE À EXPLORER DU BOUT DES DOIGTS