La série n'est pas diffusée présentement

Épisode : Jeux jouissifs

Illustration

Tomi Ungerer

Explorez

Biographie

Jean-Thomas, dit Tomi, Ungerer est l’un des illustrateurs les plus talentueux du XXe siècle. Il naît à Strasbourg, en Alsace, en 1931. Après la Seconde Guerre mondiale, il étudie un temps les Arts décoratifs, puis voyage un peu partout en Europe avant de s’installer à New York.

Arrivé aux États-Unis en 1956 avec ses dessins et quelques dollars en poche, l’artiste obtient rapidement un vif succès auprès de prestigieux journaux et magazines, crée d’importantes affiches (Dr. Strangelove, Black Power/White Power, guerre du Vietnam) et collabore avec l’éditeur Harper’s and Row, où il publie ensuite des dizaines et des dizaines de livres pour enfants, dont le célèbre Les trois brigands.

Satiriste, agent provocateur, libre penseur et érotomane assumé, Tomi Ungerer donne aussi dans l’illustration érotique. À ce titre, il publie entre autres Fornicon en 1970, qui met l’emphase sur la mécanisation du sexe, Totempole, qui réunit des dessins érotiques produits entre 1968 et 1975, et, en 1985, Les grenouillades, qui présente des scènes érotiques humoristiques, truculentes et colorées.

Victime du puritanisme, l’œuvre d’Ungerer sera retirée des bibliothèques américaines dès 1971 et l’artiste quittera le pays. Après un saut en Nouvelle-Écosse, il s’installera définitivement en Irlande quelques années plus tard.

Illustrateur prolifique s’il en est, celui qui est aussi auteur et sculpteur a produit entre 30 000 et 40 000 dessins au fil de sa longue carrière, de même qu’il a reçu moult honneurs et récompenses. Une importante collection des œuvres de ce fier défenseur de la culture alsacienne est rassemblée dans un musée qui porte son nom, à Strasbourg.

 

L'érotisme, c'est...

« Pour moi, l’érotisme, c’est surtout par le son. Il faut faire du bruit. Il faut dire des choses. Il y a tout un vocabulaire de l’érotisme. Et moi, je ne triche jamais avec les femmes. Et je disais : OK, maintenant, on va enregistrer et gueule aussi fort que tu peux. »

L’érotisme, en soi, est presque une forme de socialisme. Parce que dans l’érotisme, je pense que toutes les femmes sont égales.

Oeuvres

Voici une sélection des œuvres de l’artiste. Cliquez sur une image pour la voir en mode plein écran.

Il n’y a rien de plus dangereux qu’une intelligence qui se prenne au sérieux. Pour moi, une philosophie, ce doit être une philosophie pratique. Je dis toujours qu’au bout de chaque doigt, il y a une petite cervelle. Surtout lorsqu’il touche quelque chose.

Je suis quand même devenu érotomane dans ma vie. Avec la permission de ma femme. Parce qu’il n’y a rien de plus ennuyeux dans la vie que d’avoir à tromper quelqu’un.

Lieu de tournage

Strasbourg / France

Rencontre avec l'artiste le 6 mai

Les gens ne doivent pas oublier que la masturbation est un procédé essentiel. D’ailleurs, la masturbation devrait être enseignée à l’école! La masturbation, c’est le sexe sans maladie vénérienne. On peut faire tout ce qu’on veut. C’est quand même formidable!

Voir d'autres carnets d'artistes

UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE À EXPLORER DU BOUT DES DOIGTS