La série n'est pas diffusée présentement

Épisode : Ode à la beauté

Sculpture

John DeAndrea

Explorez

Biographie

Sculpteur hyperréaliste de renommée internationale, John DeAndrea est originaire du Colorado, où il réside encore à ce jour. Né en 1941 et formé en arts visuels à l’université de Denver, il travaille ensuite comme assistant professeur à l’université d’Albuquerque.

Dès 1964, la figure de la femme nue est au cœur du travail de l’artiste et l’hyperréalisme avec lequel il réalise ses œuvres contribue à sa reconnaissance comme sculpteur dès le début des années 1970. Sa pratique n’est pas sans suggérer un lien avec la Grèce antique et la Renaissance italienne, de même qu’elle découle du Pop Art qui la précède.

Tel un Pygmalion qui insuffle vie à son œuvre, John DeAndrea fait preuve, dans son travail, d’un tel souci du détail qu’on croirait presque que ses sculptures respirent. Présentant majoritairement des femmes nues, mais aussi parfois des couples, ses pièces moulées à même le corps d’un modèle vivant sont faites de vinyle ou de bronze, pour être ensuite peintes et greffées de poils et cheveux véritables.

Dénuées de tension érotique, ses quelque 300 sculptures, dont les plus connues sont Couple (1971), Artist and Model (1976) et Linda (1983), cherchent d’abord et avant tout à présenter la beauté des corps tels qu’ils sont.

L'érotisme, c'est...

« Érotisme ? Non. Il n’y a rien là. Rien du tout. Il y a une rencontre physique d’un homme et d’une femme, mais l’esprit aussi, c’est juste physique. Quelques fois, il y a de l’érotisme, mais ce n’est pas érotique. C’est naturel et physique. C’est simplement des envies et non-envies quotidiennes. »

Je veux que mes sculptures respirent. Et j’y arrive presque. C’est ce qui m’intéresse.

Oeuvres

Voici une sélection des œuvres de l’artiste. Cliquez sur une image pour la voir en mode plein écran.

Il y a un fort désir d’atteindre une beauté véritable dans mes œuvres. Et c’est là. C’est beau d’une façon qui est vraiment différente. Ce n’est pas là beauté que l’on voit à la télé ou chez une fille, c’est une beauté d’être tous fait pareils.

Quelle œuvre d’art appréciez-vous le plus ?

Les peintures d’Ariel DeAndrea, ma fille. Et les peintures et les sculptures de la Renaissance, tout particulièrement les œuvres de Léonard de Vinci et de Michel-Ange.

Quel est votre artiste préféré ?

Ariel DeAndrea et Léonard de Vinci

Si vous n’étiez pas artiste, vous seriez...

Si je n’étais pas artiste, je serais dresseur de chevaux.

Qu’est-ce que vous détestez par-dessus tout ?

Les menteurs et les intimidateurs

Avec qui aimeriez-vous prendre un verre ?

Mon défunt père

La toute première fois que j’ai sorti une pièce de son moule, j’ai pensé que cela était anthropologique. J’ai pensé que c’était un morceau de quelque chose de réel. Que j’avais enfin découvert quelque chose d’humain, mais je ne savais pas ce que c’était.

Lieu de tournage

Loveland / États-Unis

Rencontre avec l'artiste le 17 mai

La peinture est intellectuelle. Il y a une part d’intellect dans une peinture. La sculpture est plus directe. C’est là, ou ça ne l’est pas. Il n’y a rien de caché que l’on tenterait de représenter. La peinture et la sculpture sont aussi différentes que le jour et la nuit.

Inspirations

  • Quel artiste vous a le plus influencé et pourquoi ?

    Mon professeur de peinture à l’université, Frank Sampson, m’a initié aux mystères de l’art. J’étais attiré par l’influence classique de Léonard de Vinci et de Michel-Ange. Je voulais créer de la beauté. Pour le reste, je suis essentiellement un autodidacte.

Voir d'autres carnets d'artistes

UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE À EXPLORER DU BOUT DES DOIGTS